A Dénezé-sous-Doué, une cave aux sculptures étonnantes, mais pas de sculpteurs

La cave aux sculptures un lieu unique en Occident

S’il est un lieu insolite, c’est bien celui-là…
Cette cave immense, c’est une énigme, unique en Occident !

Plusieurs centaines de personnages, de visages, sculptés en volume dans le tuffeau… Une sarabande folle de figures démoniaques et angéliques. Une bacchanale de corps parés de costumes somptueux ou dénudés… Aucun souci de proportions, pour cette frise truculente.

Si certains groupes, certaines scènes, restent totalement incompréhensibles, on repère parfois, en cette sorte de bande dessinée de l’histoire de France, quelques personnages connus comme Catherine de Médicis, ou Diane de Poitiers, par exemple. Au passage, les mystérieux sculpteurs ne se sont pas privés d’aller jusqu’au « scoop » digne de ce que l’on appellerait aujourd’hui « la presse people ». Ainsi, Catherine de Médicis est représentée dans ses habits de cour, alors que la maîtresse du roi, derrière, est représentée « topless » !

Mais l’on ne sait pas trop s’il s’agit de la présentation de scènes contemporaines des sculpteurs inconnus, ou s’il s’agit de la représentation d’histoires anciennes colportées. Bref, on ne sait pas si tout cela date du XVe siècle, du XVIe siècle, ou même du XVIIe siècle… il y a bien les sculptures, mais on ignore tout des sculpteurs !

 

La cave aux sculptures, découverte, enfouie, redécouverte, enfouie à nouveau…

La cave avait déjà été découverte deux fois, très probablement à l’occasion d’effondrements, en 1663, et en 1740. Mais ceux-ci ayant mis au jour corps dénudés et figures grimaçantes aussitôt jugées diaboliques, les prêtres de l’époque ont peut-être pensé qu’il s’agissait d’un lieu de culte païen. Toujours est-il qu’ils se sont empressés d’enfouir le tout !
Le site a été redécouvert en 1956, puis classé à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

 

Une renaissance difficile, pour la cave aux sculptures…

La commune a consacré des sommes importantes pour l’aménagement du site destiné à le rendre accessible au public, à partir de 1977. En revanche, le fait d’être de nouveau ouvert, et visité, a favorisé l’apparition de champignons, de mousses, de salpêtre… Pour lutter contre ces phénomènes, et pour contribuer à faire de ce lieu un site très pédagogique auprès de la population, la « cave aux sculptures » a reçu une aide de la mission Bern.

  

La cave aux sculptures 
7, rue de la Caverne
49700 Dénezé-sous-Doué
Tél. : 02 41 59 15 40 (site)
Tel. : 02 41 59 21 62 (mairie)


lacaveauxsculptures@gmail.com

 

À voir également dans le département

A cheval au Musée de la Cavalerie, en char au Musée des blindés

placeSaumur - Maine-et-Loire 
label Musées & Collections  

La mine bleue : « … plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine… »

placeSegré - Maine-et-Loire  
label Activités touristiques, sportives, culturelles Curiosités naturelles Jardins, activités de découverte et de loisirs  

« Mignonne, allons voir si la rose… »

placeDoué-La-Fontaine - Maine-et-Loire 
label Records : Les + et les - Villes & villages  

Le château d’Angers, de Saint-Louis au roi René

placeAngers Maine-et-Loire
 
label Activités touristiques, sportives, culturelles Edifices remarquables Châteaux & Monuments  

Nos partenaires