François Le Menac’h, oenographe… Il peint… avec du vin !

Oenographe ?

Un œnologue, on connaît… c’est un spécialiste du vin.
Un graphiste, on connaît… c’est un spécialiste du dessin.
Mais un œnographe, on ne connaît pas. Et pour une bonne raison, c’est qu’il n’en existe qu’un unique exemplaire !
Il s’appelle François Le Menac’h. Et ce titre, il se l’est auto-attribué, car il connaît fort bien les vins, c’est le moins que l’on puisse dire, et c’est un dessinateur hors pair doublé d’un peintre… de bonne cuvée !

  

Quels vins ?

Il déclare, à la Nouvelle République,  « qu’il aime bien, lorsqu’il peint quelque part, essayer d’utiliser un vin d’appellation locale. Mais ce n’est pas toujours possible, évidemment. Alors il choisit en fonction du lieu, et de l’humeur… »
il peint sur papier, à plat, et il a remarqué que, si l’alcool s’évapore immédiatement, ce qui reste sur la feuille vieillit doucement, au même rythme que le vin lui-même dans son tonneau. Et, si chaque vin a sa propre composition et donc sa propre couleur, bien sûr, chaque année est, en plus, différente des autres. Pour un vin donné, la cuvée 2012 ne donnera pas le même résultat, la même teinte, sur le papier, que la cuvée 2014 !

 

Cul sec !

Il dit qu’il peint « cul sec ».
N’allez pas croire pour autant qu’il vide son verre à chaque coup de pinceau. Ce qu’il veut dire par là, c’est qu’il respecte les vins qu’il utilise, et ne leur ajoute pas le moindre additif, et pas la moindre goutte d’eau.
Et c’est merveille de voir son pinceau virevolter, à main levée, sans dessin préalable, en obtenant, avec le même verre de vin, toutes sortes de nuances.

Et ces nuances perdurent dans le temps.

Je lui ai moi-même acheté un tableau voici quelques années, et ses teintes surannées ne se sont pas effacées comme, je l’avoue, je le craignais un peu…

 

Petite sélection…

J’ai sélectionné quelques-unes de ses œuvres pour vous donner une idée de son talent original. Vous le croiserez peut-être sur son pliant, un beau jour d’un été place Saint-Pierre à Saumur, dans les rues de Chinon… le beau temps est indispensable, car imaginez la catastrophe si un nuage indélicat allait laisser tomber quelques gouttes d’eau…oh ! 

 

Pour vous aussi ? 

Il lui arrive aussi de travailler sur commande. Vous pouvez toujours essayer de le contacter…

 

François Le Menac’h

Tél. : 02 41 51 11 16

 

oenographe.valdeloire@orange.fr

 

https://oenographe.skyrock.com/6.html

 


Pour aller plus loin...

Vins du Val de Loire : Sancerre, Pouilly-Fumé, Chinon, Bourgueil, Saumur, Coteaux du Layon, Muscadet

Cliquez sur l'image

Au fil de la Loire, de la région Centre jusqu'à la côte atlantique, cet ouvrage vous invite à découvrir le plus long vignoble de France. Dans chaque région, une sélection exigeante distingue l'élite des domaines viticoles : blancs secs de Sancerre et de Pouilly-Fumé, rouges de garde de Bourgueil et de Saumur-Champigny, rouges légers de la Touraine et de l'Anjou, moelleux des Coteaux du Layon, effervescents de Vouvray...
Pour déguster et servir les vins, un grand sommelier vous dévoile ses conseils, et des recettes ont été choisies pour vous permettre de réaliser de beaux accords mets et vins. Enfin, un chapitre consacré à l'oenotourisme regroupe les meilleures adresses pour séjourner et se restaurer dans le vignoble.

À voir également dans le département

Le Musée du textile et de la Mode de Cholet

placeCholet - Maine et Loire 
label Gens d'ici Musées & Collections  

Le fronton du Panthéon est l’œuvre d’un angevin, David d’Angers

placeAngers - Maine-et-Loire 
label Activités touristiques, sportives, culturelles Musées & Collections  

L’incroyable hôtel troglodyte de Turquant

placeTurquant - Maine et Loire  
label Curiosités naturelles Hôtels, restaurants, bars  
Lampe à bol peint

Restaurateur de lampes à pétrole !

placeTurquant - Maine-et-Loire 
label Petits métiers  

Nos partenaires