Boule de fort : en Anjou, sport en pantoufles !

La boule de fort est un sport très insolite, boules pas rondes, piste pas plate, charentaises obligatoires !

 

La Boule de fort, un sport de forts ?

Et bien, pas du tout ! (Ce qui ne pas dire, évidemment, que, en Anjou, les hommes sont des mauviettes !). Alors, pourquoi « boule de fort ».

D’abord, comme dit en introduction, la caractéristique première de ces boules est… qu’elles ne sont pas rondes ! Elles sont en cormier, en résine, et elles présentent deux « faces » mi-plates. Elles sont cerclées de fer (voir les photos). L’objectif est de les faire rouler sur ce cerclage.
Évidemment, en fin de course, elles vont finir par tomber d’un côté, ou de l’autre, sur une face ou  sur l’autre. Oui, mais laquelle ?
Et c’est là que nous allons trouver l’explication du mot « fort ».
En effet, il y a un côté faible, et un côté fort, celui-ci étant légèrement plus lourd. Conséquence, quand la boule va finir par tomber sur un côté, elle va tomber sur le côté fort.
D’où l’appellation « boule de fort », cette caractéristique étant l’un des éléments des stratégies sophistiquées élaborées par les joueurs !

 

Alors, en Anjou, pour jouer à la boule de fort, on utilise des pistes… qui ne sont pas plates ?

Effectivement ! On a déjà des boules qui ne sont pas rondes, et il est donc tout à fait logique que l’on utilise des pistes qui ne soient pas plates !
Les pistes sont généralement en résine. Et, sur la longueur, les deux bords extérieurs sont relevés. À partir de là, vous imaginez bien qu’une boule, lancée vers l’un de ces bords relevés, va entamer une courbe qui la ramènera vers le centre, puis la conduira vers l’autre bord, qui lui fera faire une autre courbe vers le centre,...
Autrement dit, la boule va suivre une trajectoire sinusoïdale, plus ou moins prononcée selon la force initiale du lancer, entre autres.
Et c’est cette trajectoire qu’il faut imaginer et maîtriser pour aller placer sa boule exactement à l’emplacement souhaité, lorsqu’elle va finir par tomber sur son côté fort !
Bref, c’est assez technique et tout en finesse !

 

Mais, pourquoi les charentaises ?

Et bien, nous venons de voir que la piste est en résine. Alors, les pantoufles permettent à la fois de bien accrocher au sol, et de ne rien abîmer !
Les boules n’abîment rien non plus, d’ailleurs, car, dans ce jeu, c’est la réflexion et la subtilité qui compte. On ne tire pas ! On ne tente pas de « carreau » !
On roule avec maîtrise !

 

Et où joue-t-on à la boule de fort ?

En Anjou, et exclusivement en Anjou !

Et, en plus, en Anjou, on a de bonnes manières… il ne viendrait à l’idée de personne de se mettre à jouer, comme ça, à la voyou, sur une place publique, au milieu des badauds prompts aux quolibets goguenards ou narquois !
Allons, un peu de savoir-vivre, quand même… en Anjou, on ne joue à la boule de fort qu’en bonne société, et, en tout cas, qu’en Société.
Et une Société, en Anjou, qu’est-ce que c’est ? Non, ce n’est pas une société commerciale ! C’est une assemblée constituée avec un nom, un local, un bureau, et des adhérents, et créée dans le but presque exclusif de jouer à la boule de fort. Et jusqu’encore récemment, elles étaient réservées aux hommes !

Et des Sociétés, en Anjou, il y en a plusieurs centaines ! Il y en a même souvent deux dans les villages, rassemblant par affinité les grandes classes sociales. C’est fort !

 

Fédération Française de Boule de Fort (FFBF)

 

 https://fedebouledefort.fr/

 

 

À voir également dans le département

La maison des pommes tapées

placeTurquant - Maine-et-Loire
 
label Petits métiers Gastronomie [à manger]  
Sanctuaire de Mars Mullo Allonnes

Allonnes, grande cité gauloise…

placeAllonnes – Maine-et Loire
 
label Archéologie et vieilles pierres Cultes religieux, mystiques & païens Villes & villages  

La Loire à lama !

placeTuffalun - Maine-et-Loire 
label Jardins, activités de découverte et de loisirs Parcs de loisirs et Parcs animaliers Etonnant... non ? Z'animaux  
Lampe à bol peint

Restaurateur de lampes à pétrole !

placeTurquant - Maine-et-Loire 
label Petits métiers  

Découvrez les régions du Grand Ouest