De Peau d’Ane à Fanfan la Tulipe

Le Château du Plessis-Bourré, un château « de transition »

Les édifices qui présentent les caractéristiques médiévales, mais qui s’ouvrent déjà à la Renaissance sont souvent qualifiés d’édifices « de transition ». C’est le cas de ce château.

Son puissant donjon coiffé est tout à fait représentatif d’une construction médiévale, défendu par un chemin de ronde, fentes de tir et mâchicoulis. Sa base carrée, ses quatre tours d’angle, ses larges douves en eau, ses pont-levis avec large passage pour les chariots et carrosses, et passage plus étroit pour la piétaille, constituent ses puissantes défenses

Mais, en même temps, on est très loin de l’aspect massif des châteaux médiévaux, car il présente une belle élégance, et la blancheur de sa pierre, qui se reflète dans les douves, entre en contraste avec les ardoises des toits, le bleu du ciel…

  

La pierre philosophale…

Vous serez également très séduits par l’intérieur, avec des salles superbes, vivantes, la chambre Renaissance, le grand salon et ses scènes champêtres, la cuisine aux cuivres rutilants… Et la salle de garde à l’impressionnant plafond de bois, compartimenté, orné de dessins mystérieux dont on dit qu’ils donnent le secret du « Grand œuvre », c’est-à-dire le fabuleux secret de la pierre philosophale !
En effet, Jean Bourré, proche de Louis XI, capitaine du château d’Angers sous Charles VIII, et qui a fait édifier le château en cinq ans seulement, avait manifestement un fort intérêt pour ces sciences occultes puisque ce plafond a été réalisé selon ses directives. Nul ne sait si ce sont ces sciences, et cette alchimie, qui lui ont permis de vivre jusqu’à quatre-vingt-trois ans, longévité rarissime à l’époque.

  

Peau d’Ane…

Ce double aspect médiéval et élégant a évidemment tiré l’œil des réalisateurs. Et voilà pourquoi le Château du Plessis-Bourré a servi de décor pour « Peau d’Ane », de Jacques Demy, pour « Le Bossu » de Philippe de Broca, pour le virevoltant « Fanfan la Tulipe, » et pour « La Princesse de Montpensier ».

  

Aujourd’hui…

Aujourd’hui, le château se visite, en toute liberté, ou de façon guidée. Il peut se louer, aussi, pour de grandes fêtes privées, ou pour des événements d’entreprise. Enfin, vous pouvez aussi y dormir, dans les gîtes insolites du parc.

 

Château du Plessis-Bourré

49460 Ecuillé 

Tél. : 02 41 32 06 72

contact@plessis-bourre.com

http://www.plessis-bourre.com/

 

 

 


Pour aller plus loin...

Le Plessis-Bourré alchimie et mysteres

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Le Moulin de la Motte

Dormir au Moulin de la Motte

placeArtannes-sur-Thouet - Maine-et-Loire 
label Activités touristiques, sportives, culturelles Edifices remarquables Routes & chemins Cabanes, maisons, igloos, gîtes et cie  

La mine bleue : « … plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine… »

placeSegré - Maine-et-Loire  
label Activités touristiques, sportives, culturelles Curiosités naturelles Jardins, activités de découverte et de loisirs  
Baugé en Anjou

Baugé : sang de dragon et yeux d’écrevisses

placeBaugé en Anjou - Maine-et-Loire 
label Activités touristiques, sportives, culturelles Edifices remarquables Musées & Collections Châteaux & Monuments Villes & villages  
L’abbaye Notre-Dame des Gardes

L’abbaye Notre-Dame des Gardes : la Rolls-Royce des confitures monastiques !

placeChemillé en Anjou - Maine et Loire  
label Petits métiers Gastronomie [à manger] Cultes religieux, mystiques & païens  

Découvrez les régions du Grand Ouest