L’abbaye de Bellefontaine et sa fontaine mystérieuse

Le nom de l’abbaye de « Bellefontaine » vient de la source d’eau pure, qui coule encore aujourd’hui juste à côté de l’abbaye. Malgré l’inscription, « eau non potable », cette fontaine semble mystérieuse…

En effet, selon certains, c’est une eau miraculeuse, qui serait notamment bonne pour les yeux !

 

1 mn d’histoire

Le tout premier signe de vie monastique à Bellefontaine date du XIe siècle.

En 1010, des ermites viennent en effet vivre dans ce petit coin de paradis situé entre la Bretagne et l’Aquitaine, le vallon de Bellefontaine !

Mais c’est en 1120 que l’histoire de l’abbaye commence réellement, avec des bénédictins. Une fois installés, tout roule pour les moines à Bellefontaine pendant trois siècles ! Mais au XVIe siècle, l’abbaye subit le régime de la Commende, qui consiste à placer des laïcs (extérieurs à la clôture) à la tête des abbayes. Résultat : les finances chutent, ainsi que le nombre de vocations… 

Ce drame pour l’abbaye n’est que le début d’une longue liste.

La vie communautaire diminue doucement, et en 1790, lors de la Révolution, les moines ne sont plus que 4…

Juste après, pendant les guerres de Vendée, l’abbaye est transformée en prison !

Heureusement, le bien triomphe toujours ! Après le désastre de la Révolution, un prêtre rachète l’abbaye en 1816.

Des trappistes de l’abbaye de la Trappe viennent alors s’installer à

Bellefontaine. L’abbaye connaît un nouveau départ, et les vocations reviennent ! C’est dans cet élan de renouveau que vont naître des fondations : l’abbaye Notre-Dame des Gardes en France, mais aussi au Bénin, au Canada et aux Etats-Unis ! 

 

La situation actuelle

Aujourd’hui, la communauté compte 22 moines trappistes, qui vivent selon la règle de saint Benoît, à savoir « ora et labora », « prie et travaille ! ». 

D’une part la prière, « ora »

L’occupation la plus importante des moines est la prière. Dans la règle de saint Benoît, elle reste prioritaire sur le travail, même si ce dernier est un pilier fondamental de la vie monastique. Les moines de Bellefontaine se réunissent sept fois par jour pour prier les offices, le premier de la journée étant à 4h45 !  

 

D’autre part le travail, « labora »

Pour ce qui est du travail manuel, les moines de Bellefontaine entretiennent un verger avec de nombreux pommiers ! Ainsi, ils produisent avec ces pommes différents produits : 

- jus de pomme

- pétillant de pomme

- pâtes de fruits

 

Trois petites infos étonnantes…

Pendant les guerres de Vendée (fin du XVIIIe siècle), les chouans venaient implorer la Vierge Marie de leur venir en aide. Un célèbre chef vendéen, Jacques Cathelineau, est venu lui aussi s’agenouiller à Bellefontaine ! Si vous avez la chance de vous y rendre, ouvrez l’œil : dans la chapelle Notre-Dame du Bon Secours, juste à côté de l’abbaye, on peut observer un tableau représentant Jacques Cathelineau à genoux devant Notre-Dame du Bon Secours, dans cette même chapelle ! 

En 1610 l’abbaye devient une abbaye royale, ayant ainsi droit à une protection officielle du Roi Henri IV ! Mais ce n’est pas la première fois que des grands personnages s’intéressent à l’abbaye de Bellefontaine : au tout début, elle reçoit le Pape Clément V (XIVe siècle), qui d’ailleurs a laissé après son passage une statue de la Vierge, toujours présente dans le cœur de l’église abbatiale ! Avis aux curieux !

La communauté connaît de nombreux changements d’ordre. Au départ bénédictine, elle adopte ensuite la réforme bénédictine « mauriste » en 1637, puis 5 ans plus tard, les moines deviennent Feuillants, et enfin, en 1816, la communauté se rattache à l’ordre des « cisterciens de la stricte observance » qu’on surnomme trappistes.

Ce sont ces derniers qui sont encore sur place aujourd’hui : ils sont donc habillés en blanc, avec un scapulaire noir et une ceinture en cuir marron.



Abbaye de Bellefontaine

49122 Bégrolles-en-Mauges

Tél. :  02 41 75 60 40

https://divinebox.fr/categorie-produit/producteurs/abbaye-de-bellefontaine/

 

À voir également dans le département

Le Musée des Métiers

« Au commencement, il y eut une brouette »

placeSaint-Laurent de la plaine – Mauges-sur-Loire - Maine-et-Loire 
label Activités touristiques, sportives, culturelles Petits métiers Edifices remarquables Gens d'ici Jardins, activités de découverte et de loisirs Musées & Collections  
Château de Baugé

Baugé : les habitants créent leur musée

placeBaugé-en-Anjou - Maine-et-Loire  
label Activités touristiques, sportives, culturelles Musées & Collections  
La place Saint-Pierre

L’église Saint-Pierre et la place du même nom

placeSaumur - Maine-et-Loire 
label Edifices remarquables Cultes religieux, mystiques & païens Villes & villages  

Pierre et lumière,le Val de Loire sous terre !

placeSaumur - Maine-et-Loire



 
label Grands sites Edifices remarquables Jardins, activités de découverte et de loisirs Parcs de loisirs et Parcs animaliers Etonnant... non ?  

Découvrez les régions du Grand Ouest