Les goémoniers, « moissonneurs de la mer » à pied, ou en bateau…

Le métier de goémonier, ce dur métier de « moissonneurs de la mer » s’exerce en bateau, ou à pied sur les rochers côtiers.

En réalité, mis à part le fait qu’ils récoltent le même produit, ce sont deux métiers vraiment différents.

Pour ceux qui l’exercent en bateau, parler leur du petit port de Lanildut…

ils connaissent !

 

Lanildut et les goémoniers en bateau.

Ce petit port bien que peu connu par les Français est quand même le premier Port de déchargement des algues en Europe ! Il y passe 35 000 tonnes par an, soit environ les trois cinquièmes de la production française. Au large de ce port, c’est la mer d’Iroise, avec le plus grand champ d’algues d’Europe qui s’étale sur de larges plateaux rocheux.

Il s’agit d’une activité qui devient quand même de plus en plus difficile et la plupart des bateaux actifs en ce domaine exerce, parallèlement, une activité de pêche.

En visitant ce petit port typique, n’oubliez pas d’aller faire un tour à la Maison de l’Algue.

 

Meneham et les goémoniers à pied.

Ce métier s’est également beaucoup exercé à pied, sur les rochers, et par exemple aux alentours de Meneham.

Quand le goémon est ramassé, à partir d’un bateau, ou sur le rivage, le travail n’est pas fini, loin de là… Il faut l’étaler pour qu’il sèche, à raison de 10 tonnes frais environ pour 2 tonnes sèches. Ensuite, il est brûlé pour obtenir des pains de soude. Enfin il reste à extraire l’iode de la soude. Au bout du compte, il faut récolter environ 25 tonnes de goémon pour obtenir une dizaine de kilos d’iode.

En plus de sa dureté, ce métier a dû affronter, au cours de l’histoire, une concurrence rude. Par exemple, à partir de 1930, la Russie, les Indes néerlandaises, et les États-Unis, extraient l’iode des résidus de raffinage du pétrole, ce qui s’est avéré moins cher, et supérieur en résultat.

Conséquence : en trois ans, les prix chutent de 220 Fr. le kilo d’iode environ à… 35 Fr. !

 

 

Pour informations concernant la maison de l’algue :
Relais d'information touristique
Quai de Cambarell
29840 Lanildut
Tél. : 02.98.48.12.88


laura.picart@ccpi.bzh

 

À voir également dans le département

Les cabanes hautes en couleur de Maison-Blanche à Brest

placeBrest - Finistère 
label Cabanes, maisons, igloos, gîtes et cie  
Le Téléphérique de Brest

Le Téléphérique de Brest : les pieds dans le vide…

placeBrest - Finistère 
label Etonnant... non ?  

Landerneau : le pont est habité !

placeLanderneau - Finistère 
label Edifices remarquables Etonnant... non ?  

Naviguez au long de 17 siècles d’histoire… au Musée de la Marine

placeBrest - Finistère
 
label Musées & Collections Châteaux & Monuments  

Découvrez les régions du Grand Ouest