La Tuilerie de la Bretèche

En Sologne, il n’y a ni montagne, ni falaise, et pas la moindre carrière de pierre. Pour construire, c’est une vraie tuile !, Et bien, puisque c’est comme ça, on va en fabriquer (des tuiles !).

 

Quasiment depuis Astérix…

Enfin, pas vraiment depuis Astérix, puisque, c’est bien connu, il est Breton et non pas Solognot ! Mais, disons, depuis ses cousins.
En effet, briques et tuiles sont des matériaux de construction typique de la Sologne.
Il est vrai que cette région de forêts et d’étangs, si elle n’offre aucune sorte de pierre qui pourrait servir à la construction, présente, par contre, différentes sortes d’argile, et, l’argile, travaillée selon les règles de l’art, et cuite, cela fait des tuiles, et les briques.
Et les cousins d’Astérix avaient compris ça, bien sûr !

 

Un développement impressionnant

Au départ, les briques et les tuiles étaient plutôt réservées aux constructions de prestige, les demeures des seigneurs, les châteaux, les églises.
Le petit peuple des villages se contentait, lui, de murs faits de pans de bois et de torchis (le torchis étant, en gros, de la paille coupée mélangée à de l’argile).
Et puis, l’expansion économique aidant, les briqueteries et tuileries qui n’étaient qu’une trentaine un peu avant la révolution française se sont retrouvés à plus de 500 au début du XXe siècle.
Et les villages se sont mis à ressembler à des villages solognots ( ! ), parés de toutes les couleurs flammées des briques…

 

Une disparition impressionnante

Mais, peu à peu, les techniques de construction ont changé (et il n’y avait plus de châteaux à construire !).

Résultat : il n’y a plus qu’une seule et unique briqueterie en activité, la Tuilerie de la Bretèche. Alors, bien sûr, elle conserve un vieux four à brique datant de 1890, et elle figure au répertoire des monuments historiques, ce qui fait toujours plaisir, mais ce qui marque aussi que l’on est plus de la première jeunesse !

Ceci dit, elle poursuit ses activités avec des produits de haut niveau, fruits de savoir-faire préservés. Et la liste de ses références, que l’on peut voir sur son site, ne cesse de s’allonger de noms prestigieux !

 

Les étapes de la fabrication

Et, dans cet environnement très ancien, il est vraiment intéressant de découvrir les différentes étapes de la fabrication, telle qu’elle s’est toujours pratiquée, l’extraction de l’argile, le malaxage, l’estampillage, le séchage et la cuisson. puis d’admirer les résultats obtenus.
Et si vous aimez des matières, ces teintes, ces dessins, ne manquez pas l’exposition du Musée de la Sologne, Cera’brique, de l’argile à l’architecture, avec environ 7000 pièces présentées !


Tuilerie de la Bretèche
45240 Ligny-le-Ribault
Tél. : 02 38 45 43 88

http://www.tuilerie-de-la-breteche.fr/

 

Musée de Sologne
Moulin du Chapitre
41206 Romorantin-Lanthenay
Tél.. : 02 54 95 33 66

 

Céra’brique
Fabrique Normant
2, Avenue François Mitterrand
41200 Romorantin-Lanthenay,
Tél.. : 02 34 06 10 34


cerabrique@romorantin.fr

 

 


Pour aller plus loin...

Une Sologne de brique et de bois : Maisons & Villages

Cliquez sur l'image

De l'époque gallo-romaine à nos jours, nous suivrons l'évolution des constructions des maisons au cœur des villages solognots. Dans ce pays où la pierre n'existe pas, nous découvrirons les fermes, les granges, les moulins, les maisons de bois (qui reviennent à la mode), les tuileries et les briqueteries. Nous irons également à la rencontre du petit patrimoine qui fait toute l'identité solognote : cul de loup, lavoirs, pigeonniers, caquetoirs... Cet ouvrage servira de référence sur l'histoire de l'habitat solognot, et sur son évolution jusqu'à aujourd'hui.
La Sologne

Cliquez sur l'image

La Sologne… ses antiques maisons à pans de bois, ses petits villages de brique fauve et ses cinq cents châteaux perdus dans les bois témoignent d'une authentique culture de l'adaptation à un terroir réputé ingrat. Amoureux d'un paysage qu'il aime raconter et décrypter, Pierre Aucante ouvre des fenêtres de lumière dans les frondaisons, écarte les branches pour nous faire sentir le coeur palpitant de cette Sologne sauvage.
250 lieux, personnages, moments: Patrimoine en Beauce, Berry, Gâtinais, Perche, Sologne, Touraine

Cliquez sur l'image

Revisitant l’histoire à l’échelle régionale, ce livre vise à révéler la richesse du patrimoine du Centre-Val de Loire.
Un livre qui s’adresse aux lecteurs locaux mais aussi à tous les curieux, voyageurs et touristes attirés par l’incomparable chapelet d’abbayes, de châteaux et de cathédrales, amoureux du val de Loire et du Berry, passionnés d’art ou de littérature, d’histoire culturelle ou de géographie, d’architecture ou de paysages, de patrimoine naturel et industriel ou de viticulture et de gastronomie ligérienne.

À voir également dans le département

La Tuilerie de la Bretèche

placeLigny-le-Ribault – Loiret 
label Activités touristiques, sportives, culturelles Petits métiers Edifices remarquables Gens d'ici Musées & Collections  
Conteuse de Dis raconte

Conteurs et baladins de Sologne

placeLoiret 
label Petits métiers Gens d'ici Légendes, histoires & Trésors Jardins, activités de découverte et de loisirs  

Saint-Martin d'Abbat, le village des boites aux lettres

placeSaint-Martin d'Abbat - Loiret 
label Etonnant... non ? Villes & villages  
Festival Les Ven'Ailes

Les venelles d’Orléans, douces et discrètes

placeOrléans – Loiret 
label Activités touristiques, sportives, culturelles Gens d'ici Jardins, activités de découverte et de loisirs Villes & villages  

Découvrez les régions du Grand Ouest