Napoleon at the Bertrand Museum

The Bertrand Museum, in Châteauroux, everyone knows?

Does everyone know ? Not so sure... because the Bertrand museum keeps very unusual objects that even the old Castelroussins do not necessarily know!
There is, for example, the sword of Aboukir, a mummy coming from the excavations of Antinoe, an incredible perfume burner, and there is also, and this is quite moving, an aviary that General Bertrand brought back from the island of Saint Helena...
So, yes, Castelroussins, you too may be surprised!

 

Napoleon

Faithful among the faithful, General Bertrand was part of all the projects, of all the battles, and followed Napoleon to Saint Helena.
This museum, which bears his name and which was his home, includes souvenirs and relics of the Napoleonic epic, as few museums can boast. From the Egyptian campaign to the death of the Emperor, the whole period of the first empire is evoked.

 

Napoleon III

The Second Empire also has an important place in this Bertrand museum, with, among others, a room dedicated to Ferdinand de Lesseps.

 

The Bertrand museum: rich and diverse

In addition to all that is devoted to the Napoleonic era, the museum also presents, in twenty-six rooms, the richness and diversity of the periods, from the Gallic and Gallo-Roman era, through the Middle Ages and the Renaissance, to the evocation of the nineteenth century, but also the contemporary era with, notably, national and regional painters.
In short, whether you are a native of Castelroussin or an itinerant tourist, this Bertrand museum will surprise and interest you.

 

 

Bertrand Museum-Hotel
2, rue Descente des Cordeliers
36000 Châteauroux
Tel : 02 54 61 12 30

 

 

City Hall of Châteauroux
Place de la République
36000 Châteauroux
Tel : 02 54 08 33 00


communication@ville-chateauroux.fr


http://www.chateauroux-metropole.fr

 

 

Translated with www.DeepL.com/Translator

(free version)


To go further....

Le général Bertrand: Grand-maréchal du palais et compagnon de Napoléon pour l'éternité

Click on the image

Homme de confiance, de conscience, homme de toutes le missions, Depuis la première campagne d'Italie jusqu'à cette île du bout du monde où il ferma les yeux du grand capitaine à Sainte-Hélène, Henri Gatien Bertrand a vécu près de 25 ans dans l'ombre de son maître avec un exceptionnel dévouement, avec discrétion, modestie. Tant au sein de la cour impériale, qu'aux armées, ou en exil, Bertrand a servi sans sourciller bien que tiraillé entre les devoirs de sa charge et l'amour fusionnel qui le reliait à son épouse Fanny, un couple exemplaire qu'aucun évènement n'a pu ébranler. Honoré, distingué par la qualité de ses services, ses faits d'armes, Bertrand n'a jamais voulu en tirer gloire. Après la disparition de l'Empire, Bertrand, homme d'engagement, de convictions humanistes, s'est penché sur le sort des esclaves, s'est fait le chantre de la liberté de la presse. Napoléon avait dit à Sainte-Hélène : « Bertrand est désormais identifié à mon sort, c'est devenu historique. » La prédiction s'est vérifiée. Porté à le rejoindre par la volonté du peuple français, Bertrand repose aux Invalides.
Cahiers de Sainte-Hélène

Click on the image

Présent à Sainte-Hélène du début à la fin de la captivité, Henry-Gatien Bertrand a laissé un témoignage majeur notant au jour le jour les propos de son maître, les tensions avec Hudson Lowe et la vie tumultueuse de la petite communauté française.
La présente édition publie les deux dernières années des Cahiers dont, pour la première fois, l'année 1820 demeurée entièrement inédite et sur laquelle il n'existe aucun autre témoignage d'envergure alors qu'elle est charnière. Scribe du triste quotidien, le Grand-Maréchal raconte la transformation graduelle, jour par jour, heure par heure de Napoléon se métamorphosant en malade, puis en mourant. Tel un greffier, il consigne dans son Journal la lente agonie de son Empereur et maître qu'il sert avec une loyauté qui force l'admiration tant le dernier Napoléon est difficile. Le 5 mai 1821 à 17h49, il est le premier à embrasser la main morte de celui qui avait gouverné sa vie pendant 20 ans. Liés dans l'exil, les deux hommes le sont dans la mort et pour l'éternité puisque Bertrand a rejoint Napoléon aux Invalides en 1847.

Also to be seen in the department

Château Naillac

A castle, birds, and men...

placeLe Blanc - Indre 
label Natural curiosities People from here Recreation and animal parks Museums & Collections Castles & Monuments Animals  
Musée de l’automobile de Valençay

Not far from the castle, the cars!

placeValençay - Indre 
label Tourism, sports and cultural activities People from here Stations & Trains Museums & Collections  
Le Musée de la Chemiserie et de l’Elégance masculine

The Museum of Chemiserie and Male Elegance

placeArgenton-sur-Creuse - Indre 
label Tourism, sports and cultural activities Small trades Museums & Collections  
La Maison des Abeilles

The Bee House, and much more!

placeIngrandes – Indre 
label Small trades Natural curiosities People from here Gardens, discovery and leisure activities Gastronomy[to eat] Animals  

Discover the regions of the Great West